Les mots propres : Petit dictionnaire autobiographique de Astiquer à Zen - Extraits


ASTIQUER : Aimer pour faire briller.

ATELIER : Dans ce champ du quotidien, j'ai raclé, curé, balayé, lavé, encaustiqué, astiqué. Enclave de propreté, le parquet de mon atelier est là, sous mes pieds, déjà au bord de la saleté, du négligé.


BABEL : De la tour effondrée, la poussière est née.


BALAI : Le balai dialogue avec la maison et les objets. Parfois, il tente de se glisser sous les meubles pour être plus efficace. Il peut y avoir un aspirateur mais avec son encombrement et son bruit, il est un autre. Le balai est encore soi.


BALAYER : Balayer c'est nommer, délimiter mon quotidien, ne pas oublier mon champ de vie. C'est le plaisir de rendre propre pour être dans un lieu défini par l'absence de poussière, de déchet. Entre rituel et discipline, le balayage est un support à la réflexion et, parfois, un moyen de mise à distance. Comme un sportif, être concentré et méthodique, pour la propreté.


CIEL : Je n'irai pas au ciel, je veux rester sur terre. Sur l'herbe des prés, dans la tourbe des marais, dans l'eau de la Loire et de l'Atlantique.


CIMETIÈRE : Allongés là, sous mes pieds, les corps fragiles, presque disparus sous la pierre lourde, sont rangés.


DÉPOUSSIÉRER : Dans la maison, la poussière, pourtant insaisissable dans l'air, se pose sur le sol, les objets, le mobilier et s'immisce entre les meubles et les murs. Elle devient peu à peu concentrée. Elle s'accumule, se fortifie, prend corps. Il faut donc dépoussiérer.


ÉPONGE : L'éponge est mon outil le plus utile. Sèche et solide, humide et moelleuse, gorgée d'eau, et souvent saturée de saleté, l'éponge est aussi très fragile.


GRAVATS : Ma pensée n'aime pas les gravats mais je suis toujours ému par ce qu'ils ont été. Et puis vient le moment où, comme l'archéologue, je suis déjà sous les gravats. C'est l'heure de déblayer.


KINSHASA : Posée sur la terre comme sans fondations, Kinshasa est née hier soir. Des grandes étendues de petites habitations sans très grands immeubles. Peu de bitume, pas encore de transports publics, pas encore de gros ramassage des ordures mais beaucoup de vert. Du vert végétal, dense et humide, prêt à absorber la ville. Kinshasa est née hier soir.


LAVER : De l'eau frottée, qui embarque la saleté au fond de l'évier.


LOIN : Courir pour aller plus vite, balayer pour aller plus loin.


MOTS : Nommer pour mieux délimiter mon territoire, mes champs du quotidien, où les mots propres, comme des outils, se définissent à l'usage et se modifient avec l'âge. Les mots propres et souvent les mains sales pour être à soi, loin des sols abandonnés.


NEIGE : Sur les routes et les trottoirs, sous les roues et les chaussures, la neige est sale.


PIEDS : La terre est parfois ferme, brûlée, remuée avec le ciel ou encore promise. Elle est surtout là, sous nos pieds. Sainte et à protéger.


RINCER : De l'eau nouvelle qui coule sur la vaisselle.


SÉOUL : Un fleuve, des montagnes. Des buildings et des petites maisons en bois. Des églises, des temples et des écrans géants. Des voitures et encore des voitures. Séoul polluée. Et des Néons, des néons, des néons, Séoul illuminée.


SERPILLIÈRE : Étendue sur le balai brosse contre le mur, la serpillière perd son eau de rinçage pour mieux se reposer d'avoir lavé les sols de la maison.


SOL : Mon corps vit sur le sol une gravité apaisante. Être assis et contempler l'horizon. S'offrir du temps, le temps du repos. Oublier les sols négligés, oublier la terre qui recouvre les proches enterrés. Être au sol reposé.


TERRE : Quand je suis étranger, loin de chez moi, je suis toujours sur l'arrondi de la terre.


TRAVAIL : Astiquer, balayer, curer, déblayer, dépoussiérer, encaustiquer, éponger, essuyer, filmer, frotter, jeter, laver, nettoyer, nommer, patiner, photographier, protéger, racler, ranger, rincer, serpiller. J'ai envie de me reposer.


VIE : L'art oui, mais la vie encore plus.


VOYAGE : Des chemins, des rues, des routes, des régions, des pays, en car, en train, en avion, pour marcher, regarder, travailler et pour aimer.


ZEN : Essuyer la table, laver la vaisselle, balayer les places, fermer le gaz...





 







 



© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés

Régis Perray, Les Mots propres

Archives expositions personnelles France

  Régis Perray, Les Mots propres
  

Archives expositions personnelles (P-Q)