Gilles Picouet, Dédale : un labyrinthe de portes coulissantes pour la cour du Palais Granvelle (Musée du Temps) à Besançon


Une collaboration avec l'entreprise Mantion et le Centre d'art Le Pavé Dans la Mare


Le mythe du labyrinthe est une double représentation de l'Homme et de sa condition : il représente l'Homme obscur à lui-même, qui se perd en essayant de se connaître. Il symbolise l'âme humaine dans toute sa complexité, au plus intime d'elle-même renfermant le mal (ainsi peut s'interpréter l'image de la créature monstrueuse qu'est le Minotaure enfermé au coeur du labyrinthe.


Le labyrinthe représente aussi l'Homme face à l'univers : perdu, ne sachant d'où il vient, où il est, où il va, et cherchant à sortir de cet état, c'est-à-dire à trouver les réponses aux questions qu'il se pose. Le labyrinthe est ainsi une métaphore sur le sens de la vie ; l'envol de Dédale et Icare peut symboliser l'élévation de l'esprit vers la connaissance ou celle de l'âme vers la spiritualité, qui permet de sortir de l'enfermement et de l'absurdité de la condition humaine.


"Le sage, tel un immense vantail ouvert ou fermé au gré des gens et des circonstances, se tient au milieu de la terre et du ciel, observant l'alternance du yin et du yang, et, comprenant les classifications des espèces, est capable de percer les sentiments des autres et d'agir en fonction de leurs impulsions. Il se transforme sans cesse, bien que sa conduite tienne à ce principe unique. Qui connaît l'art de l'ouverture et de la fermeture des vannes de l'esprit sera comme le Tao, si étroit que rien ne peut s'y immiscer, si vaste que rien ne peut l'englober."
*Sun Tzu, l'art de la guerre, chapitre XI. Ci-dessous,
Gilles Picouet, projet de Dédale, 2010

Voir aussi pages suivantes le texte de Colette Garaud, historienne d'art, sur l'oeuvre de Gilles Picouet, intitulé : Le jeu de Dédale, ou le labyrinthe comme partition.

Gilles Picouet, projet de Dédale, 2010 Gilles Picouet, projet de Dédale, 2010

Le labyrinthe de portes coulissantes de Gilles Picouet est visible en direct sur: http://dedale.gillespicouet.com. Un catalogue est édité à l'occasion de cette exposition.


Exposition du 25 septembre au 13 novembre 2010. Installation de Gilles Picouet dans la Cour du Palais Granvelle (Musée du Temps) - 25000 Besançon.


© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés

Gilles Picouet, Dédale, Cour du Palais Granvelle à Besançon

  Gilles Picouet, Dédale, installation
  Cour du Palais Granvelle, Besançon
  25.09 - 13.11.2010

Archives expositions personnelles France

Archives expositions personnelles (P-Q)