Archives expositions personnelles France

  Fabrizio Plessi

  Fondation François Schneider, Watwiller

  01.03 - 01.06.2014

Extraits du dossier de presse


La Fondation François Schneider à Watwiller présente ce printemps six œuvres majeures de l’artiste italien Fabrizio Plessi, pionnier de la vidéo-installation qui se distingue depuis bientôt 50 ans par son travail multimédia sur le thème de l’eau.


Ce thème joue un rôle croissant dans l’œuvre de Plessi depuis son installation à Venise à la fin des années 1960. Parallèlement, l’artiste utilise rapidement la vidéo pour contrer le flux oppressant des films télévisés en proposant ses propres images ralenties à l’extrême. L’osmose qui s’opère entre le bleu de la surface liquide et celui de l’écran inspire l’artiste: « Eau et vidéo sont toutes deux liquides et ont pour fonction de transporter quelque chose. […] Sur l’écran, quelque chose s’écroule; tout ne cesse de s’y transformer. Il en va de même pour l’eau. Toutes deux sont intimement liées à la lumière qui leur confère leur beauté. » Se focalisant sur l’eau, thème fondateur de la Fondation François Schneider, Fabrizio Plessi crée une atmosphère apaisée et méditative. La surface liquide qui ondule sur ses écrans lui permet « d’augmenter la température de la vidéo en la chargeant de sens et d’émotions. » 


Quelque peu paradoxalement avec ses installations vidéo, le travail de Fabrizio Plessi se rapproche de l’Arte Povera en se découvrant une prédilection pour les matériaux bruts: acier Corten, pierre, tissu ou troncs d’arbre. La simplicité des formes rejoint celle des matériaux et les installations se font de plus en plus monumentales, avec une dimension avérée spatiale et temporelle.












































.
















 







Exposition du 1er mars au 1er juin 2014. Fondation François Schneider, 27 rue de la Première Armée - 68700 Wattwiller. Tél.: +33 (0)3 89 82 10 10. Ouverture du mercredi au dimanche de 10h à 18h.


Fabrizio Plessi, Fondation François Schneider, Watwiller

© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2014. Tous droits réservés

Les oeuvres de Fabrizio Plessi présentées à la Fondation François Schneider


La Foresta Sospesa, installation vidéo, 1999

Six troncs d’arbre évidés, de 6 mètres de haut, sont accrochés aux poutres de la charpente du centre d’art, offrant le spectacle inattendu d’une forêt suspendue dans la salle d’exposition. Sous les troncs, des animations visuelles et sonores recréent l’atmosphère d’une forêt sous la pluie. Cette œuvre monumentale - chaque tronc pèse 250 kg - est particulièrement spectaculaire à la tombée de la nuit. L’artiste, à travers cette installation, juxtapose technologie et nature, ancestral et modernité, temps éternel et temps suspendu.


Videoland, installation vidéo, 1987

Cette installation se compose de quatre structures en Corten de forme conique, de 160 cm de diamètre, à l’intérieur desquelles est projetée en boucle la vidéo d’un cercle d’eau d’où tombent des pierres. Les sons se font écho d’un cône à l’autre, créant un concert d’eau.


Water Circles, installation vidéo, 1981

Il s’agit là de deux grandes structures circulaires en métal de 250 cm de diamètre, au centre desuqelles sont projetés des jeux d’eau. Ainsi cohabitent le solide et le liquide, le vivant et le statique. La flluidité de l’eau donne vie au cercle.


Water Trees, installation vidéo, 1984

La forêt, thème récurrent dans l’œuvre de Fabrizio Plessi, est évoquée par des troncs d’arbres déposés dans trois structures en Corten rectangulaires de 220 cm de haut. Au-dessus, des écrans sont animés par des torrents qui semblent couler sur les troncs. La fluidité de l’eau anime, humanise les structures, sèches et rigides.


Water Wind, installation vidéo, 1984

Cette structure en Corten de 4 mètres de long intègre à ses extrémités un souffle de vent et d’autre part in écran vidéo. Le vent anime l’eau qui se trouve en mouvement sur la vidéo.




Archives expositions personnelles (P-Q)